L’explosion de l’assurance protection juridique

Face à un recours à la justice de plus en plus fréquent, aussi bien pour des litiges liés à la consommation que pour des conflits de voisinage, les Français se trouvent toujours plus souvent confrontés à l’augmentation des dépenses dues aux procédures entamées devant les différentes juridictions, c’est pourquoi, aujourd’hui, un certain nombre de compagnies d’assurances proposent la souscription de contrats de protection juridique, offrant la possibilité de bénéficier des moyens nécessaires au règlement de ces contentieux.

Regroupant plusieurs aspects, les prestations proposées, par les professionnels, dans le cadre de la protection juridique, peuvent aller du simple conseil, en vue de la résolution rapide du problème soumis, à une organisation de démarches plus complexes, lorsque celles-ci se révèlent être absolument nécessaires. Prenant généralement, dans un premier temps, la forme d’un service téléphonique permettant de bénéficier de l’ensemble des informations nécessaires à la prise d’une décision concernant les suites à donner au litige, l’assistance juridique offre aussi l’opportunité de profiter des conseils d’un spécialiste.

Fidèles à l’adage : « mieux vaut un bon arrangement qu’un mauvais procès », les prestations servies par ces contrats débutent, en principe, par la recherche d’une solution amiable, pouvant passer par la mise en place d’une médiation permettant de garantir une résolution rapide du conflit. En cas de réelles difficultés, les services d’assistance juridique, mis en place par les assureurs, offrent la possibilité de bénéficier d’une prise en charge d’une partie, voire de l’intégralité, des dépenses engendrées par une action en justice.

Couramment rencontrées aujourd’hui dans un certain nombre de contrats d’assurance, la protection juridique constitue, pour un grand nombre de professionnels du secteur, un service supplémentaire particulièrement attractif pour une clientèle de plus en plus menacée par l’éventualité d’une procédure judiciaire. Se limitant toutefois généralement, à un domaine précis, cette protection peut s’avérer être inefficace pour certaines matières, il en va ainsi, par exemple, pour l’assurance automobile, dont la protection juridique ne couvre que les litiges liés aux véhicules, tels que les difficultés engendrées par la réparation de celui-ci. Il convient toutefois d’opérer une distinction entre ce dispositif et la garantie défense recours pouvant être utilisée lorsqu’un dommage couvert par l’assurance souscrite survient, celle-ci donnant également, à ce moment-là, possibilité de voir une partie des frais de justice pris en charge par l’organisme d’assurance.

Afin de proposer les services les plus complets possibles, les assureurs mettent aussi à la disposition de leurs clients une assurance protection juridique permettant, moyennant une cotisation variant généralement de 50 € à 150 € par an, de bénéficier d’une l’ensemble quel que soit, cette fois-ci, le litige rencontré.

Particulièrement adaptée à une société de plus en plus encline aux poursuites judiciaires, l’assurance protection juridique constitue un moyen aussi simple qu’efficace de profiter, à moindres frais, des conseils et des services de professionnels, pour le règlement de tous les litiges pouvant être rencontrés dans la vie quotidienne, garantissant ainsi, à ses souscripteurs, d’acquérir une plus grande sécurité et, par conséquent, une plus grande sérénité en étant certains que leurs droits seront respectés.